KL Auschwitz II-Birkenau

Retour


Entrée Auschwitz II-Birkenau

 Auschwitz est devenu un symbole de la terreur, du génocide et de l’Holocauste, à travers le monde. Il fut établi par les Allemands en 1940, dans la banlieue de Oswiecim, une ville polonaise qui fut  annexée au troisième Reich par les nazis.

La raison de la mise en place du camp était le fait que les arrestations massives de Polonais avaient augmenté au-delà de la capacité des prisons locales existantes. Initialement, Auschwitz devait être un camp de concentration du même type que ceux que les nazis avaient mise en place depuis le début des années 1930. Il fonctionna dans ce rôle tout au long de son existence, même si, à partir de 1942, il est également devenu le plus grand des camps de la mort.

En 1941, le deuxième site dépendant de Auschwitz I commença à être construit à Birkenau, petit village situé à 3 kilomètres de Oswiecim, Auschwitz II devient la plus grande partie de l’appareil d’extermination de masse des nazis.

En 1942, le troisième site fut ouvert par l’administration du camp sur le terrain de l’usine de caoutchouc et de carburant synthétique  Buna-Werke appelé « Buna-Monowitz », situé à 6 kilomètres du camp principal et pouvant accueillir 10 000 prisonniers, il était le plus grand des sous-camp de Auschwitz.

En 1943, Auschwitz III-Buna-Monovitz devint le siège du commandant de la troisième partie du camp principal , à laquelle furent subordonnés certains Kommandos ( sous-camp ) de Auschwitz 1.

 

Le complexe de Auschwitz comprenait entre 1942 à 1944 , une 40 aines de kommandos .

Plusieurs types de formulaires et de cachets de censures ont été répertoriés. Voici l’un d’eux :


Formulaire à plier, cachet de censure « Geprüft / 11/ K.L. Auschwitz », oblitéré  » Auschwitz Oberschles 2/a  » 

( Document présenté© Ivan Cacitti )

Ethnicité / catégorie Nombre
Juifs 1000000
Polonais 70-75000
Tsiganes 21000
Prisonniers de guerre soviétiques 15000
Autres 10-15000
Total

Env. 1100000

Source: Franciszek Piper,  Ilu ludzi zginęło w KL Auschwitz.  Liczba Ofiar w świetle źródeł i badań , Oświęcim 1992.

Haut de Page

Les Kommandos du KL AUSCHWITZ

 

Haut de Page