Les Camps de Concentration et d'Extermination

Retour


 

Les camps de Concentration :

Ce sont des installations de détention où sont enfermés par décision de police ou par l’armée, toutes personnes considérés gênants par le pouvoir nazi ( communistes, syndicalistes, résistants, criminels, témoin de Jéhovah, homosexuels….). Beaucoup de ces camps sont aussi destinés aux travaux  forcés. La mortalité y est élevé en raison des conditions de vie, d’alimentation et du travail.

 

Les Camps d’Extermination :

Ce sont des installations dont le but est de tuer industriellement et sans aucun jugement les personnes qui y sont déportés. Seul une partie de ces gens sont provisoirement gardés en vie afin d’effectuer les tâches relatives au bon fonctionnent du camp. La mortalité y est très élevé car c’est le but final.

Les Camps de Concentration ont bien mérités leur nom de « Camp de la mort lente ». Si beaucoup ont été recensé, il n’y a seulement qu’une douzaine de Camps principaux qui comprennent des annexes et des Kommandos.

 


 

  • Dachau, premier camp crée en 1933 qui restera ouvert jusqu’à la fin.
  • Buchenwald
  • Sachsenhausen
  • Ravensbrück
  • Mauthausen-Gusen
  • Stutthof
  • Neuengamme
  • Dora-Nordhausen
  • Flossenburg
  • Gross-Rosen
  • Theresienstadt
  • Bergen-Belsen
  • Natzweiler-Struthoff
  •  

  • Document «  La Déportation Nacht und Nebel  » de Guillaume Quesnee 2000-2001
  • Les Camps d’Extermination  situés sur le territoire de la  Pologne de 1939 sont au nombre de 6, ils ont fonctionné de 1941 à 1944. On retiendra que seul 4 d’entre eux ont servi uniquement à exterminer les déportés et 2 furent d’abord des camps de concentration transformés par la suite en camp d’extermination.

    Entrée Auschwitz II-Birkenau

     

  • Belzec ( camp d’extermination )
  • Chelmno ( camp d’extermination )
  • Sobibor ( camp d’extermination )
  • Treblinka ( camp d’extermination )
  • Auschwitz-Birkenau ( camp de concentration et d’extermination )
  • Lublin-Maîdanek ( camp de concentration et d’extermination )
  • A ces 6 camps en Pologne, on peut en rajouter 2 autres, l’un situé en Croatie et l’autre en Biélorussie :

     

    Quelques précisons doivent être apportées :

    Dans certains camps de concentration ont été pratiqués des gazages ponctuels, par exemple à Mauthausen, Stutthof, Natzeiller-Struthof, etc, mais ce ne sont en aucun cas des camps d’extermination massifs.

    En 1944-1945, au moment de la défaite allemande, beaucoup de détenus des camps d’extermination furent évacués et regroupés dans les camps de concentration situés sur le territoire du Reich (par exemple Bergen-Belsen, Mauthausen, etc ) : c’est là que les survivants furent libérés par les Alliés.

    Ouvrage incontournable : 

     

     

    La sortie de ce livre est l’occasion pour moi de leur témoigner ma gratitude et de les associer tous ensemble dans mes remerciements. Non pas pour moi-même, mais pour le travail de mémoire auquel ils ont désiré donner corps.

    Michel Claverie

    Site sur la Shoah : La solution finale

    Haut de page