Les Réfugiés et Internés civils

 

Camp du Barcarès- Coll. Guisset

Nomenclature des Camps par ordre alphabétique:

Cette liste ne prend pas en compte les C.T.E et les G.T.E :

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

 

L’histoire de ces camps commencent bien avant le début de la seconde guerre mondiale, suite à la défaite du camp Républicain en Espagne.

Devant l’afflux massif de réfugiés espagnols fuyant les zones de combats où la répression du Général Franco, de nombreux camps temporaires seront mis en place dans le Sud-Ouest de la France.

 Source documentaire ONAC

Ces camps créés en 1939 serviront par la suite à la politique de rafle mise en place par le régime de Vichy.

Longtemps ignoré par le grand public, ce sujet délicat commence à apparaître il y a une vingtaine d’années.

 

Le statut des étrangers en France à la veille de la seconde guerre mondiale:

Devant les tensions croissantes en Europe, l’attitude des autorités françaises s’est profondément durcie envers les étrangers à la veille de la guerre.

Le décret du 2 mai 1938 règle la police des étrangers et prévoit les modalités d’expulsion des étrangers dits « indésirables ». Il est complété par le décret-loi Daladier du 12 novembre 1938 relatif à la situation et à la police des étrangers qui prévoit les modalités d’internements ou de placement en résidence surveillée de ces étrangers « indésirables ».

Collection Henri Neimark