Le Camp du Vernet d'Ariège

Retour



Entrée du Camp du Vernet

Le Camp du Vernet d'Ariège fut construit à partir de Juin 1918 sur un terrain de 50 hectares afin d'y accueillir des troupes coloniales au cours de la Première Guerre Mondiale. Il servira par la suite et pendant quelques temps comme camp pour les prisonniers allemands et autrichiens.

Jusqu'en Février 1939, le site sera affecté comme dépôt de matériel militaire.


Baraquement du Camp du Vernet

Suite à la défaite de la République Espagnole, il est décidé en Février 1939 que le camp accueillerait les "étrangers indésirables". Les premiers internés furent des anciens membres des Brigades Internationales et les membres de la 26ème Division Durutti (10 000 à 12 000 personnes).
Le camp est alors composé de 19 baraquements et rapidement ce nombre ce portera à une cinquantaine. Certains réfugiés seront parqués à la Tuilerie de Mazères (environ 5 000 personnes). A la fin de l'année 1939, les internés seront divisés en trois catégories sur demande du ministère de l'intérieur.

En février 1940, l'effectifs du Camp s'élève à 2063 internés dont 800 juifs. Placé sous la dépendance direct du ministère de l'Intérieur, il change d'affectation pour devenir un lieu pour étrangers suspects ((comme des Allemands ou des communistes étrangers, Espagnols, Italiens, Belges…) ou pour combattants des Brigades Internationales.


Maquette du Camp du Vernet

Le Camp du Vernet comprendra plusieurs sections:
- Quartier A : pour les détenus de droits communs, 8 baraques.
- Quartier B : pour les détenus politiques, 19 baraques.
- Quartier C : pour les détenus suspects internés pour divers motifs, 18 baraques.
- Quartier T : à l'origine pour les détenus affectés à l'entretien, à partir de l'automne 1940 pour les détenus en transit, 3 baraques.

A ces différentes sections, s'ajoutent un quartier Hôpital, un quartier Intendance, un quartier administration, un quartier pour les gardes construit au abords du camp par les internés.


Plan IGN-1942 du Camp du Vernet d'Ariège.

A leur arrivée, les internés avaient le crâne tondu et étaient dépouillés de leurs objets personnels. Beaucoup d’entre-eux furent transférés à Drancy, ou acheminés vers les camps d’Auschwitz, Dachau, Djelfa (Algérie) et Avrigny (île Anglo-normande). Du Camp du Vernet d'Ariège sont partis en déportation entre 1942 et 1944, six convois.

De 1939 à 1944, 30 000 à 40 000 personnes d'une soixantaine de nationalités y ont été enfermées (Espagnols, Russes, Polonais, Italiens, Yougoslaves, Arméniens, Tchèques, Chinois, Portugais, Hongrois, Roumains et autres y sont morts).



Lettre envoyée de Pamiers, le 31/--/1939 à destination du S.E.R.E( Service d'immigration pour les Réfugiés Républicains organisés par le Gouvernement Républicains en exil ).
(Document présenté © Apra-Asso )

Lettre d'un interné Juif envoyée de Pamiers le 06/10/1941 à destination de New-york ( Document © APRA-ASSO ).

Lettre de la Délégation de Norvège de Paris du 23/04/1940 à destination d'un Interné du Camp du Vernet, cachet de censure violette du Camp ( Document © APRA-ASSO ).

Lettre d'un interné envoyée de Pamiers le 24/10/1940 à destination de Beaucaire, cachet de censure ovale noir du Camp ( Document © APRA-ASSO ).

Lettre envoyée de Metz le 02/12/1939 à destination d'un Interné du Camp du Vernet, Quartier C. Passage par la commission de Censure FA76 de Metz, cachet de censure noir circulaire du Camp du Vernet ( Document © APRA-ASSO ).

Lettre de Brooklin envoyé le 18/03/1942 à destination d'un Interné du Camp, par Pamiers ( Document © APRA-ASSO ).


* DURUTTI par Eugène Varlin

* Brigades Internationales

* Ione Robinson, Art et Photographie


Plaque commemorative

Haut de Page